Agences gouvernementales
Pour consulter une liste interrogeable des possibilités de financement actuelles, référez-vous au site web du GFMD.
Bottom Line – Media Funding Opportunities
GFMD
Toutes les descriptions et entrées sont tirées des sites des agences ou organisations présentées. Nous nous efforçons de mettre à jour les profils tous les 6 mois. Pour obtenir les informations les plus récentes, veuillez consulter le site web de l'organisation concernée.

Agences gouvernementales

Ces donateurs sont souvent liés ou intégrés au ministère des Affaires étrangères du pays concerné.
Leur travail consiste à financer des programmes qui reflètent ou complètent la politique étrangère nationale. Ce financement est affecté par les missions diplomatiques ou par le biais de programmes régionaux.
À une époque, les agences gouvernementales accordaient la majeure partie de leur financement à des organisations de même nationalité, mais ce n’est plus le cas.
Toutefois, nous ne pouvons nier qu’elles restent plus accessibles aux organismes du même pays, en raison de leur appartenance à de mêmes réseaux et de leurs liens tant géographiques que professionnels.

Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ)

Les coopérants conseillent des organisations partenaires en Afrique, en Asie, en Asie centrale, en Amérique latine et au Moyen-Orient pour atteindre leurs objectifs de développement de manière indépendante et participative. Actuellement, environ 850 experts sont affectés comme coopérants pour le compte de la GIZ.
L’agence propose des services sur mesure, rentables et efficaces dans le domaine du développement durable. Elle œuvre à construire un avenir de qualité dans le monde entier.
Home
Possibilités de financement : La GIZ administre les fonds dans le cadre des projets qu’elle met en œuvre pour le compte de ses commanditaires. Il conseille également les institutions partenaires sur la création et la mise en œuvre de fonds.
Funds
Thèmes : développement rural, infrastructures durables, sécurité, reconstruction et paix, développement social et démocratie, développement économique et emploi, climat, environnement, gestion des ressources naturelles.
Types de financement : financement de programmes et subventions
Montant du financement : n/a

L’Agence danoise pour le développement international (DANIDA)

L’Agence danoise pour le développement international, rattachée au ministère des Affaires étrangères du Danemark et plus connue sous l’acronyme DANIDA, fournit une aide humanitaire et au développement aux pays en développement.
https://um.dk/en/danida-en
um.dk
Possibilités de financement : L’aide publique au développement de DANIDA comprend des programmes bilatéraux avec des interventions médiatiques spécifiques gérées par les ambassades danoises dans les pays prioritaires de DANIDA, qui incluent le Pakistan, le Myanmar, le Zimbabwe, le Burkina Faso et le Niger. Il se peut que d’autres pays prioritaires aient bénéficié d’un soutien pour les médias et la liberté d’expression dans le cadre de programmes plus larges de défense des droits de l’homme et de démocratisation.
Data and information about Denmark’s contribution to the international development cooperation.
Thèmes : Par l’intermédiaire de DANIDA, le gouvernement danois concentre son aide au développement sur quatre domaines stratégiques prioritaires : droits de l’homme et démocratie, croissance verte, progrès social, stabilité et protection.
Priorités géographiques : Afghanistan, Bangladesh, Burkina Faso, Ghana, Kenya, Mali, Myanmar, Niger, Somalie et Tanzanie
Types de financement : financement de programmes, subventions de base
Montant de financement : 6 millions de dollars (budget 2015 de l’aide au développement des médias)
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2017)

Agence française de développement

L’Agence française de développement (AFD) finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et plus durable.
Home | AFD - Agence Française de Développement
Le groupe AFD constitue le principal acteur français de l’aide publique au développement. À ce titre, il finance des projets de développement dans 115 pays par le biais de prêts, de subventions, de garanties et de participations. Les financements de l’AFD s’adressent aux gouvernements, aux collectivités locales, aux institutions publiques, aux sociétés privées, y compris les banques, aux ONG françaises et aux fondations.
L’AFD ne finance pas directement les ONG dans les pays en développement : ses financements transitent par les programmes des ONG françaises. Elle ne subventionne pas non plus les projets réalisés par des particuliers.
Thèmes : Objectif global : éradiquer la faim et la pauvreté. Autres domaines d’intérêt : climat, biodiversité, paix, éducation, urbanisme, santé, gouvernance, y compris la lutte contre la corruption
Soucieuse de promouvoir des sociétés plus transparentes, inclusives et démocratiques, l’AFD encourage le développement de la participation citoyenne, notamment grâce aux outils numériques, ainsi que la liberté d’information, par son soutien aux médias publics, privés et communautaires. Elle soutient également les technologies civiques et les espaces à niveaux multiples en ligne et hors ligne où les citoyens peuvent discuter des problèmes avec leurs autorités et répond ainsi à leurs appels de plus en plus pressants pour une plus grande inclusion.
Dans le cadre de son mandat, elle aide à mettre en œuvre cette démarche au moyen d’outils juridiques, grâce à des aides financières et des fonds pour financer des opérations spécialement élaborées pour renforcer les droits de l’homme et la démocratie.
Priorités géographiques : l’AFD accorde des subventions à un nombre limité de pays, au moins deux tiers des subventions sont destinés aux pays pauvres prioritaires.
Liste des pays pauvres prioritaires : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Comores, Djibouti, Éthiopie, Gambie, Guinée, Haïti, Liberia, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad, Togo
Types de financement : financement des programmes, prêts et subventions de base
Possibilités de financement :
Financement des organisations de la société civile au moyen d’appels à projets
Le financement des projets des ONG : Ce mécanisme vise principalement à cofinancer des projets ou des programmes proposés par des organisations de la société civile françaises déployées au niveau local dans le but d’améliorer l’organisation des organismes sur le terrain et de développer leurs capacités.
La facilité d’innovation sectorielle pour les ONG (FISONG) : La FISONG, qui dépend du département des opérations de l’AFD, propose des appels à projets, dont les thématiques sont définies en concertation avec les organisations non gouvernementales (ONG), dans le but d’encourager les organisations de la société civile (OSC), françaises ou non, à développer des pratiques innovantes.
Les appels à projets crise et sortie de crise (APCC) : Depuis 2013, l’AFD développe une large gamme d’instruments pour apporter une réponse plus efficace aux situations instables, notamment les appels à projets crise et sortie de crise (APCC). Ceux-ci s’appuient sur des spécifications définies par l’AFD et encouragent le codéveloppement de projets avec des OSC et d’autres organisations françaises et internationales à but non lucratif.
Financement de projets sectoriels thématiques au moyen d’appels à projets
L’AFD lance régulièrement des appels à projets thématiques ouverts à un large éventail de candidats, des OSC aux organisations du secteur privé. Son objectif est de financer des projets qui offrent des retombées locales dans les pays où l’AFD intervient, conformément aux grandes priorités définies dans son Plan d’orientation stratégique.
Appels à projets en cours (faire défiler la page jusqu’en bas)
Le programme de financement de l'AFD pour 2021 était fixé à 9 milliards d'euros
Home | AFD - Agence Française de Développement

Agence japonaise de coopération internationale (JICA)

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) coordonne l’aide publique au développement (APD) pour le gouvernement japonais.
Japan International Cooperation Agency
Possibilités de financement : La JICA coordonne l’aide publique au développement du gouvernement japonais. Une partie de cette aide est consacrée au développement des médias. En 2015, elle s’est élevée à 4,02 millions de dollars. Le financement du développement des médias par la JICA s’inscrit dans le cadre du programme Gouvernance démocratique.
Dons | JICA
Thèmes : établissement d’un modèle d’organe de presse digne de confiance, diffusion d’informations impartiales et renforcement des capacités des médias dans leur ensemble.
Types de financement : financement de programmes, subventions et prêts
l'Agence Japonaise de Coopération Internationale
Montant de financement : 4,02 millions de dollars (soutien aux médias en 2015)
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2017)

Agence norvégienne de coopération au développement (NORAD)

L’Agence norvégienne de coopération au développement (NORAD) relève du ministère norvégien des Affaires étrangères. La NORAD s’efforce de garantir l’efficacité de l’aide étrangère, avec assurance qualité et évaluation. Elle finance des ONG et réalise ses propres recherches et projets.
Front
Norad
Possibilités de financement : NORAD accorde des financements à des organisations de la société civile, du secteur de la recherche, de l’enseignement supérieur et du développement qui travaillent avec des partenaires dans les pays pauvres. Les appels à propositions sont publiés sur son site web.
Grant programmes
Norad
Thèmes : climat et environnement, éducation, énergie, santé mondiale
Types de financement : subventions de base
Montant de financement : 37,8 milliards de NOK (2019)

Agence suédoise de développement et coopération (SIDA)

La SIDA est l’agence gouvernementale suédoise pour le développement et la coopération. Grâce à la coopération avec la société civile, les organisations multilatérales, les agences publiques et le secteur privé, nous œuvrons en faveur du développement durable et contribuons à créer les conditions permettant aux personnes vivant dans la pauvreté et l’oppression d’améliorer leurs conditions de vie.
Sida
Sida
Possibilités de financement : La SIDA accorde des subventions à des organismes de recherche, des universités et des instituts de recherche dans les pays partenaires, à des réseaux de recherche régionaux et à des programmes de recherche internationaux. La SIDA soutient également les travaux de recherche menés en Suède qui présentent un intérêt pour les pays en développement. Annonces et appels à propositions en cours. Pour obtenir des informations et des directives sur la procédure de candidature, reportez-vous aux annonces.
https://www.sida.se/en/for-partners/research-cooperation/research-calls-and-grants
www.sida.se
Thèmes : viabilité économique des médias, soutien des médias à la démocratie, capacité professionnelle, environnement juridique et réglementaire.
Types de financement : financement de programmes, subventions de base
Montant de financement : 42 millions USD (financement des programmes de développement des médias en 2016)
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2018)

Affaires mondiales Canada

Affaires mondiales Canada gère l’aide internationale du gouvernement du Canada, ainsi que ses relations diplomatiques et consulaires, l’aide humanitaire et le commerce international.
Affaires mondiales Canada
AMC
Possibilités de financement : Les organisations à la recherche de fonds peuvent consulter la base de données d’Affaires mondiales Canada pour trouver différentes sources de financement, y compris les appels à propositions en cours, dont certains ne s’adressent qu’aux organismes canadiens. Si un projet correspond aux priorités du Canada en matière de développement international, il est possible de soumettre une proposition spontanée de travail dans un pays où le Canada fournit une aide au développement. Il est également possible de s’adresser aux missions diplomatiques ou consulaires canadiennes pour le financement d’initiatives locales.
Thèmes : accès à l’information, à la technologie et à l’innovation pour la protection des droits de l’homme, éducation civique dans le domaine des médias, formation, renforcement des capacités des médias indépendants et protection des journalistes
Types de financement : financement de programmes
Montant de financement : 3 millions de dollars (financement de projets internationaux de développement des médias en 2016)
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2018)

Commission européenne

La Commission européenne (CE) constitue la branche exécutive de l’Union européenne, chargée de proposer des textes législatifs, de mettre en œuvre les décisions, de faire respecter les traités européens et de gérer les affaires courantes.
Possibilités de financement : Trouvez les appels à propositions de financement en cours et à venir, obtenez des informations générales sur les procédures et programmes de financement, et postulez en ligne. Obtenez des informations sur la procédure d’appel d’offres et les possibilités de collaboration avec la Commission européenne.
Financement, appels d’offres
Commission européenne - European Commission

Département d’État des États-Unis

Le Département d’État des États-Unis dirige la politique étrangère du pays par la diplomatie, la défense des intérêts et l’aide extérieure. Pour les agences de développement des médias, les programmes les plus intéressants du Département d’État sont ceux déployés via le Bureau de la démocratie, des droits de l’homme et du travail (DRL) et le Global Engagement Center (GEC).
Vous pouvez consulter les déclarations d’intérêt, les demandes de propositions et les avis de possibilité de financement en cours et passés du Bureau de la démocratie, des droits de l’homme et du travail ici.
Statements of Interest, Requests for Proposals, and Notices of Funding Opportunity - United States Department of State
United States Department of State
Le Global Engagement Center (GEC) du Département d’État des États-Unis dirige et coordonne les efforts du gouvernement fédéral américain pour reconnaître, comprendre, exposer et contrer la propagande et la désinformation étrangères.

Direction du développement et de la coopération (DDC)

La Direction du développement et de la coopération (DDC), l’agence de coopération internationale de la Suisse, relève du Département fédéral des affaires étrangères. La DDC travaille en partenariat avec d’autres entités fédérales suisses pour la coordination du développement, la coopération avec l’Europe de l’Est et l’aide humanitaire.
Développement et coopération
Possibilités de financement : La DDC verse des contributions pluriannuelles pour soutenir les programmes de 15 à 20 grandes organisations de la société civile suisse actives dans les pays en développement. Les subventions du programme sont négociées par chaque ONG suisse directement avec la DDC. Les mandats sont ouverts à la concurrence publique et accordent parfois l’éligibilité à des organisations et des individus non suisses.
Thèmes : bonne gouvernance, fragilité, conflits et droits de l’homme, changement climatique et environnement.
Types de financement : financement de programmes, subventions de base
Montant de financement : les subventions portent généralement sur un montant d’un à plusieurs millions de francs suisses (CHF) par an.

Gouvernement de la Norvège

Le ministère des Affaires étrangères (MFA) est responsable de la politique de développement de la Norvège. L’Agence norvégienne de coopération au développement (Norad), qui relève de ce ministère, participe à l’octroi de subventions, aux conseils politiques, à la production de connaissances et à l’évaluation.
Government.no
Government.no
Possibilités de financement : soutien basé sur des demandes de subvention, dans lesquelles le demandeur présente une évaluation du pays, une analyse des risques et la conception du programme.
Culture, sports and non-profit work
Government.no
Thèmes : consolidation politique, consolidation de la paix et développement économique ; bonne gouvernance, croissance inclusive et durable, et répartition des ressources et des revenus.
Types de financement : financement de programmes, subventions de base
Montant de financement : 20 millions de dollars (budget annuel total pour le développement des médias)
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2017)

Gouvernement des États-Unis

Le gouvernement des États-Unis soutient depuis longtemps les efforts internationaux de développement des médias. Il suit cette voie avec la conviction qu’une presse forte et indépendante est essentielle pour que la démocratie prospère.
Official Guide to Government Information and Services | USAGov
Possibilités de financement : Le soutien au développement des médias du gouvernement américain passe principalement par le Département d’État des États-Unis et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). Ensemble, ils ont contribué à hauteur d’environ 65 millions de dollars à soutenir le développement des médias en 2015.
Thèmes : développement des médias, promotion de la démocratie et lutte contre la pauvreté
Types de financement : financement de programmes
Montant de financement : 65,5 millions de dollars (financement combiné 2015 du département d’État et de l’USAID destiné à la liberté des médias et la liberté d’information)
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2017)
Thèmes : Parmi les objectifs centraux de la politique étrangère des États-Unis figure la promotion du respect des droits de l’homme, tels qu’ils sont énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Le Département d’État des États-Unis promeut également la liberté religieuse et les droits des travailleurs, dans le but de créer un monde plus sûr, stable et prospère. Les nations gouvernées démocratiquement sont plus susceptibles d’assurer la paix, de décourager les agressions, d’étendre les marchés libres, de promouvoir le développement économique, de protéger les citoyens américains, de combattre le terrorisme et la criminalité internationale, de faire respecter les droits de l’homme et des travailleurs, d’éviter les crises humanitaires et les flux de réfugiés, de protéger l’environnement mondial et la santé humaine.
Le Département d’État des États-Unis travaille avec des partenaires démocratiques, des organisations internationales et régionales, des organisations non gouvernementales et des citoyens engagés pour soutenir les personnes à la recherche de la liberté.
Priorités géographiques : monde entier
Types de financement : financement de programmes, subventions de base
Possibilités de financement : Le DRL attribue la grande majorité des fonds de son programme par voie de concours. Il publie des demandes de manifestations d’intérêt (RSOI) et des demandes de propositions (RFP) sur le site ww.grants.gov et sur son propre site.
GRANTS.GOV | Find. Apply. Succeed.
grantsdotgov
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2017)

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) australien

Le DFAT s’efforce de rendre l’Australie plus forte, plus sûre et plus prospère, de fournir des services consulaires et de passeport rapides et adaptés ainsi que de garantir une présence fiable du gouvernement australien à l’étranger.
Homepage
Australian Government Department of Foreign Affairs and Trade
Thèmes : Le programme d’aide de l’Australie se concentre sur six investissements prioritaires : les infrastructures et le commerce, l’agriculture, la pêche et les eaux, la gouvernance efficace, l’éducation et la santé, le renforcement de la résilience et les questions de genre.
Priorités géographiques : monde entier
Possibilités de financement : Le ministère dispose d’une variété de mécanismes pour collaborer avec les organisations de la société civile, les individus et les groupes communautaires, et les soutenir. Ces mécanismes vont des partenariats stratégiques de haut niveau à des programmes de petites subventions gérés dans les pays partenaires.
Parmi les éléments essentiels de son engagement figurent le dialogue avec les ONG australiennes d’aide et de développement et un partenariat avec le Conseil australien pour le développement international (ACFID), par le biais de stratégies nationales et thématiques, de programmes et de projets de développement, et par des réponses aux urgences humanitaires.
Programme australien de coopération avec les ONG
Depuis quatre décennies, le gouvernement australien finance des ONG de développement australiennes par le biais de son Programme de coopération avec les ONG .
Programme d’aide directe (DAP)
Le Direct Aid Program (DAP) qui propose de petites subventions est financé par le ministère australien des Affaires étrangères et du Commerce, et administré par les postes diplomatiques australiens à l’étranger.
Il peut financer des groupes de la société civile afin de poursuivre des projets de développement à petite échelle et de fournir une aide humanitaire dans les pays en développement, conformément aux objectifs d’intérêt national et de diplomatie publique de l’Australie. Les demandes pour des projets locaux sont traitées par le haut-commissariat ou l’ambassade d’Australie du pays concerné.
Types de financement : financement de programmes, subventions de base
Montant de financement : 3,9 milliards de dollars
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour mars 2018)

Ministère néerlandais des Affaires étrangères

Le ministère des Affaires étrangères représente le canal de communication du gouvernement néerlandais avec les gouvernements étrangers et les organisations internationales. Il coordonne et met en œuvre la politique étrangère néerlandaise.
Information from the Government of The Netherlands - Government.nl
Thèmes : Les Pays-Bas financent des programmes destinés, entre autres, à l’éducation, à l’emploi des jeunes et des femmes, à l’aide d’urgence et à l’accueil des réfugiés dans leurs propres régions.
Priorités géographiques : La coopération néerlandaise au développement se concentre désormais principalement sur les régions instables proches de l’Europe (l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, la Corne de l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord). L’aide accrue à ces pays cibles vise à s’attaquer aux causes profondes de la pauvreté, de la migration, du terrorisme et du changement climatique.
Types de financement : subventions de base
Possibilités de financement : Les pays partenaires sont ceux avec lesquels les Pays-Bas entretiennent une relation bilatérale de développement. Environ un quart du budget néerlandais pour le développement est actuellement consacré à ces pays.
Montant de financement : n/a
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2018)

Ministère des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement (FCDO) - Royaume-Uni

Le FCDO représente l’organisme gouvernemental britannique chargé de protéger et de promouvoir les intérêts britanniques dans le monde. Outre au Royaume-Uni, il compte une présence dans 178 pays et territoires.
Foreign, Commonwealth & Development Office
GOV.UK
Thèmes : renforcement de la paix, la sécurité et la gouvernance mondiale, renforcement de la résilience et de la réponse face aux crises, promotion de la prospérité mondiale, lutte contre l’extrême pauvreté et aide aux personnes les plus vulnérables, optimisation des ressources.
Priorités géographiques : Le FCDO travaille dans des pays d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient, pour beaucoup fragiles ou menacés par des voisins fragiles. Il mène également des programmes régionaux en Afrique, en Asie et aux Caraïbes. De plus, il entretient des relations de développement avec trois territoires qui dépendent de l’aide (Sainte-Hélène, les îles Pitcairn et Montserrat). En plus de travailler directement dans les pays, le FCDO fournit également une aide britannique par le biais de programmes internationaux qui impliquent plusieurs pays et de financements de bases à des organismes multilatéraux.
Types de financement : financement de programmes
Possibilités de financement : L’outil de recherche de financement du FCDO aide les demandeurs potentiels à trouver, trier et filtrer les possibilités de financement proposées par l’aide publique au développement du Royaume-Uni, dans tous les ministères du gouvernement. Chaque appel à propositions comprend une vue d’ensemble approfondie et des informations sur la procédure à suivre pour postuler.
Montant de financement : 15 174 millions de livres (2019)

Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères gère les relations extérieures de la France.
France Diplomacy
France Diplomacy - Ministry for Europe and Foreign Affairs
Environ 95 % des fonds du gouvernement français destinés au développement des médias sont gérés par l’agence française de développement médias (CFI). CFI est un opérateur du public financé principalement par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères. La subvention annuelle du ministère (qui relève du programme budgétaire 209- Solidarité avec les pays en développement) représente environ 85 % du budget de l’agence. Le mandat de CFI s’inscrit donc dans la politique française d’aide publique au développement.
Créé en 1989 par le ministère de la Coopération, CFI possède une « mission d’assistance culturelle » : fournir gratuitement des programmes de télévision français aux télévisions étrangères. Depuis lors, l’État a confié à CFI plusieurs mandats dont les principaux ont été banque de programmes de télévision, chaîne de télévision panafricaine, opérateur de bouquet satellitaire et enfin agence d’aide au développement dans le secteur des médias. Ce dernier mandat constitue la mission unique de CFI depuis le début des années 2010.
L’agence s’emploie à encourager le développement des médias, de l’Afrique à l’Asie du Sud-Est, afin de renforcer un processus de modernisation et de démocratisation que la France soutient.
CFI mène une trentaine de projets qui peuvent être répartis en trois programmes : médias et gouvernance, médias et entreprise, médias et développement.
Thèmes :
  • médias et gouvernance : affirmer la diversité de l’information
  • médias et entreprise : créer les médias de l’avenir
  • médias et développement : relever les défis du développement en renforçant les relations de confiance entre journalistes et société civile
  • médias et ressources humaines : former une nouvelle génération de professionnels des médias
Priorités géographiques : pays en développement d’Afrique et d’Asie
Types de financement : financement de programmes
Possibilités de financement : CFI lance régulièrement des appels d’offres pour sélectionner les entreprises les plus à même de réaliser des prestations de travaux, services ou fournitures.
Montant de financement : 8 millions d’euros (2016)
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en 2016)

Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

Le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (Bundesministerium für wirtschaftlich Zusammenarbeit und Entwicklung, BMZ) encourage le développement économique en Allemagne et à l’étranger par la coopération et les partenariats internationaux.
Federal Ministry for Economic Cooperation and Development
Federal Ministry for Economic Cooperation and Development
Pour la mise en œuvre des projets de développement des médias, le BMZ collabore avec un partenaire principal, la DW Akademie, division du radiodiffuseur international allemand, largement financé par l’État, Deutsche Welle (DW). D’autres subventions sont allouées par l’agence de coopération internationale allemande pour le développement (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit, GIZ, GmbH), diverses ONG allemandes, des fondations de partis politiques et des services de développement affiliés à des églises.
Thèmes : viabilité financière du secteur des médias, cadres juridiques pour le secteur des médias, gestion de la transformation numérique et utilisation de l’innovation numérique pour renforcer la liberté d’expression, intégration des groupes marginalisés.
Domaines principaux : consolidation de la paix, sécurité alimentaire, formation et croissance durable, climat et énergie, environnement et ressources naturelles. Nous allons également accroître nos efforts dans le secteur de la santé.
Autres domaines d’intérêt : développement démographique et planning familial, chaînes d’approvisionnement durables ; technologie numérique. Le BMZ s’intéresse aussi fortement aux questions de santé des êtres humains et des animaux. Nous allons renforcer notre action dans ce domaine par la création d’une unité dédiée à la santé mondiale.
Priorités géographiques : monde entier
Types de financement : financement de programmes, subventions de base
Montant du financement : 19 200 000 € (2016)
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2018)

USAID

L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) est une agence indépendante du gouvernement fédéral des États-Unis principalement responsable de l’aide étrangère civile et de l’aide au développement. Avec un budget supérieur à 27 milliards de dollars, l’USAID est l’une des plus importantes agences d’aide publique au développement dans le monde, compte pour plus de la moitié de l’aide des États-Unis aux pays étrangers et constitue la plus grande en valeur absolue.
Thèmes : L’USAID s’efforce de promouvoir et de démontrer les valeurs démocratiques à l’étranger, ainsi que de rendre le monde plus libre, pacifique et prospère. En appui à la politique étrangère, l’agence dirige le développement international et l’aide aux catastrophes du gouvernement étasunien par le biais de partenariats et d’investissements qui sauvent des vies, réduisent la pauvreté, renforcent la gouvernance démocratique et aident les individus à sortir des crises humanitaires et à évoluer au-delà de l’assistance.
L’USAID soutient des programmes dans plus de 30 pays afin de renforcer le professionnalisme des journalistes, d’établir des compétences en gestion des médias et de promouvoir des médias libres et indépendants.
Supporting Vibrant Civil Society & Independent Media | Democracy,
Plus grande liberté sur Internet (GIF) : Le programme GIF, déployé sur trois ans (2020-2023), vise à accroître la capacité de la société civile et des médias indépendants, dans les pays où l’USAID œuvre, sur les questions de liberté sur Internet adaptées aux contextes nationaux. Le programme compte deux principaux objectifs : améliorer les pratiques de sécurité numérique de la société civile, des défenseurs des droits de l’homme et des médias ; et accroître l’engagement à long terme et à grande échelle de la société civile sur les questions de gouvernance d’Internet.
Priorités géographiques : De plus en plus, l’USAID semble revenir à une pratique traditionnelle qui consiste à attribuer des subventions pluriannuelles très importantes, principalement en Europe de l’Est. Cependant, elle gère également des programmes de subventions par l’intermédiaire des ambassades des États-Unis.
Types de financement : financement de programmes et de base
Possibilités de financement : La majorité des fonds de l’USAID sont attribués par voie de concours. Ces possibilités de financement sont publiées quotidiennement sur Grants.gov et beta.SAM.gov.
De plus, le Business Forecast de l’USAID, mis à jour quotidiennement, présente les possibilités d’affaires et de partenariats. Vous pouvez télécharger des informations sur les offres actuelles et utiliser des filtres pour les trier par date, secteur, type de soutien, et plus encore.
La plupart des fonds sont alloués par le biais des mécanismes d’acquisition et d’assistance (A&A).
Pour les demandes de soutien de ses programmes, l’USAID utilise généralement une demande de propositions (RFP) pour les contrats et un avis d’opportunités de financement (NOFO) pour les accords de coopération et les subventions. Les possibilités de contrat sont publiées sur beta.SAM.gov. Les subventions et les accords de coopération sont quant à eux publiés sur Grants.gov.
Find a Funding Opportunity
Consulter le profil sur le site du CIMA (dernière mise à jour en mars 2017)
Copy link
On this page
Agences gouvernementales
Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ)
L’Agence danoise pour le développement international (DANIDA)
Agence française de développement
Agence japonaise de coopération internationale (JICA)
Agence norvégienne de coopération au développement (NORAD)
Agence suédoise de développement et coopération (SIDA)
Affaires mondiales Canada
Commission européenne
Département d’État des États-Unis
Direction du développement et de la coopération (DDC)
Gouvernement de la Norvège
Gouvernement des États-Unis
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) australien
Ministère néerlandais des Affaires étrangères
Ministère des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement (FCDO) - Royaume-Uni
Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères
Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
USAID